Recette healthy, avoine au lait d’amande

Une nouvelle trouvaille que je voulais partager avec vous : ma recette de gruau d’avoine au lait d’amande, pépites de chocolat et cerises.

Avoine juil 14J’ai découvert le gruau d’avoine par hasard. Ca se trouve en sachet en magasin bio (j’ai eu le mien chez Bio C Bon). Comme ça, on dirait du riz. Ca peut se manger salé, mais j’avais envie d’essayer une version sucrée.

Comme c’est une céréale plutôt ferme, je voulais casser le côté « sec »; J’ai donc fait cuire mon avoine dans du lait d’amande. Attention, c’est un dessert qui se planifie à l’avance. L’avoine doit d’abord tremper une nuit dans de l’eau. On jette l’eau de trempage et on fait cuire tranquillement pendant 45 minutes.

Ensuite, j’ai ajouté des pépites de chocolat et des cerises coupées en petits morceaux. A vous de doser le lait d’amande. J’aime bien quand il reste pas mal de liquide, mais on peut préférer une consistance de riz au lait.

C’est healthy, mais ça cale bien !

 

Callie

Subroom, le combo bière + foot chic

Pour la Coupe du Monde… et surtout pour l’été, Heineken ouvre le Subroom, un lieu secret où on peut se prélasser dans un jardin caché et selon l’heure et l’humeur du moment, regarder un match ou écouter la playlist du DJ en sirotant un cocktail. Je crois qu’on ne peut y accéder qu’en gagnant le tirage au sort sur internet ou en ayant un ami bien placé. Mais j’ai eu le privilège d’accompagner une copine à la soirée de lancement.
Subroom 5
Subroom 1Je préviens tout de suite, si j’ai suivi ma pote là-bas, ce n’est ni pour les bières, ni pour le foot. C’est plutôt parce qu’on nous annonçait : un loft de 300 m2 avec jardin dans Paris. Et le lieu est à la hauteur de ce qu’on nous avait promis. Ca fait partie de ces maisons dont on ne soupçonne pas l’existence dans Paris. De la rue, on ne remarque rien, un petit immeuble moderne. On entre, on traverse un hall d’immeuble classique, on passe devant les boîtes aux lettres, on arrive dans la cour, et là : une jolie maison. On monte sur le perron, on entre… le Subroom est organisé en plusieurs espaces. En haut, le bar et l’espace DJ. Mais moi j’avais surtout envie de profiter du jardin. Donc j’ai traversé la pièce et hop, au grand air ! Verdure, canapé, fatboys, terrasse en bois, et Bouddha qui médite au milieu de tout ça. Je m’installerai bien dans une baraque comme ça à l’année !

Subroom 3C’est là que j’ai rencontré James. James, la trentaine, très classe en costard noir, petite barbe, s’approche de nous et nous dit qu’il est mentaliste, il a été engagé pour la soirée. Moi perso, les magiciens et tout ça, ça m’ennuie très vite, et surtout ça m’énerve parce que ce que je ne comprends pas a tendance à m’énerver. Mais James a ce truc magique, magnétique, qui fait que non seulement tu l’écoutes, mais tu as trop envie d’être copine avec lui ! Et il nous a scotchés ! Le problème c’est qu’il lit tellement dans tes pensées que tu te mets à penser à tout ce que tu ne veux surtout pas qu’il devine… et tu tournes vite parano.

Subroom 2Au milieu de ce lieu paradisiaque, Big Fernand et ses supers serveurs se sont installés un stand. Je n’avais pas mangé de steack depuis au moins 2 ans, mais comme leur sandwich végétarien n’était pas disponible, je me suis laissé tentée. Moralité : Big Fernand fait manger un burger à une quasi-végétarienne !

J’ai laissé les garçons regarder le foot sur les grands canapés et je suis rentrée.

Subroom 4Bref, le lieu vaut le détour, même si on n’est pas accro à la Coupe du Monde. Si vous avez la chance de gagner, foncez !

Callie

Mojito Time !

Nuba 1Au programme cette semaine, cours de mojitos ! Enfin presque ! Pour quelques jours, la terrasse du Nüba se transforme en ruelle cubaine. Et on peut venir faire soi-même son mojito, aidé par les barmen. J’ai testé, et … il faut avoir une sacrée force pour faire son cocktail correctement. Mais la déco et la vue valent le détour.

Nuba 3

Nuba 4
Nuba 2Callie

 

 

 

Smoothie #1

Ca y est, c’est l’étéééééé !

Je viens de faire mon 1er smoothie de la saison. Les abricots, pêches et autres fruits d’été sont enfin mûrs, alors j’ai profité de ce dimanche après-midi au soleil pour me faire un goûter frais et healthy.

smoothy 8juin 1Dans mon smoothie :

– 1 pêche

– 1 orange à jus (mais n’importe quelle orange fait l’affaire)

– du lait de millet/amande/noisette (celui de la marque Bonneterre).

J’aime bien ajouter un peu de lait végétal, et celui-ci donne un petit goût de noisette assez génial. Je vous conseille de le mettre au frigo avant, histoire d’avoir un smoothie bien frais.

smoothy 8juin 2J’ai accompagné ça de petits cakes au citron faits maison. Un magazine, des lunettes de soleil, un transat… what else ?

 

Callie

La saison des brocantes est ouverte !

La saison des brocantes a commencé !!!!!!!

1er vide-grenier de l’année, 1er achat : 1 sac cartable H&M rouge. La taille est juste parfaite, pas assez grand pour que j’emmène toute ma maison et qu’il pèse 15 tonnes, mais suffisamment pour mettre un petit carnet, un étui à lunettes et une bouteille d’eau.

Il a un petit côté « back to school » mais de cette couleur là il sera parfait pour l’été !

20140531_125553

Callie

Comment j’ai failli faire un fiasco culinaire

Y a des pays où on se dit que ça va être facile de voyager puisqu’on parle la même langue. Genre la Belgique ou le Québec.
Asterix Depuis quelques semaines on suit avec assiduité quelques blogs de cuisine québécois. On est particulièrement fan du blog 3 fois par jour tenu par Marilou et Alexandre et cet été on a essayé plein de leurs recettes. Notre seul problème a été qu’au Québec, comme chez les Américains, on compte en cups ! Et nous on avait une super balance qui fait très bien les grammes, les kilos… mais pas les cups. On a essayé le verre gradué qui nous a donné des centilitres, des grammes mais toujours pas de cup ! Ensuite on a pris une tasse et on a décrêté que ce serait notre mesure « cup » à nous. On a fait plein de calculs très compliqués, genre maintenant on connaît notre poids en pounds et notre taille en pieds ! Et finalement, on a missionné un pote en vacances à Montréal pour nous rapporter l’objet de nos rêves: une vraie cup québécoise, et aussi une cuillère à thé, parce qu’en Amérique du Nord, on ne compte pas en cuillère à café et en cuillère à soupe mais en cuillère à thé.
cuptbs
Tout ça nous a déjà donné du fil à retordre, mais là où ça s’est vraiment corsé, c’est quand on a lu la recette de la chaudrée de maïs avec les restes de l’épluchette de blé dinde. J’avoue qu’on a pris notre temps pour décrypter tout ça. On est à peu près paré maintenant et on essaiera sûrement ça cet hiver.
Mais sérieusement, on devrait penser à un petit lexique, parce qu’on a frôlé la catastrophe culinaire quand on a voulu faire les muffins aux bleuets. Nous on voulait aller dans les magasins indiens, on s’était dit qu’ils vendaient bien des roses séchées à faire en infusion, alors pourquoi pas des bleuets! Petite parenthèse pour les Québécois qui lisent notre blog. Pour nous, des bleuets ce sont de jolies petites fleurs bleues… Heureusement qu’on s’en est rendu compte à temps ! Bleuet = Blueberry = Myrtille ! Des muffins aux myrtilles c’est déjà beaucoup moins bizarre.
Faut dire, pas besoin de traverser l’océan pour ne pas se comprendre. J’ai vécu un grand moment de solitude un jour sur une plage quand une copine Belge m’a dit: « passe-moi mon paréo, mon essui est cru… » ce qui voulait dire que sa serviette était trempée !
Très sérieusement, j’ai cherché un cours de québécois à Paris et ça n’existe pas ! Pourtant je suis certaine que ça vaudrait le coup. En tous cas moi je suis preneuse ! J’adorerais adapter mon français à chaque région francophone du globe !

En attendant, histoire de se familiariser avec le parler québécois, voilà mes blogs de cuisine préférés outre-Atlantique, s’il-vous-plaît envoyez-moi vos préférés à vous:

Trois fois par jour

Vert et Fruité

L’éphémère quotidienneté des repas et autres trucs de magie

Callie

Louis XIV, Marie-Antoinette, S. et moi

OK on a repris le chemin des écoliers. Mais on peut encore se parler de nos vacances ! Aujourd’hui je vous raconte notre escapade à Versailles ! Nous on a profité  d’avoir quelques jours de congés à Paris pour jouer les touristes et faire tous les trucs qu’on n’a jamais le temps de faire. Et on est parti en direction de Versailles !

S. et moi on s’était donné rendez-vous sur le quai du RER à Bir-Hakeim. On a réussi à se caler sur 2 places assises dans le sens de la marche. Dès la station suivante, on s’est félicité de s’être jeté sur ces places-là parce que plusieurs cars de Japonais se sont engouffrés dans le wagon. Les touristes se sont empilés un peu comme des briques de Tetris et on a roulé jusqu’à Versailles.

versailles chateauAvec nos sacs à dos et nos lunettes de soleil, on s’est fondu dans la masse. On a suivi le flot et on est arrivé face au château. De loin on s’est dit : « t’as vu la foule qui est amassée tout autour ! » En s’approchant on a vu que la foule, en fait c’était la queue pour rentrer dans le château… celle des gens qui avaient pré-acheté leurs billets !

versailles1On a pris des photos pour quelques Japonais, on a dû par la même occasion se retrouver sur les photos de plein de touristes, vu comme ça shootait dans tous les sens ! Et puis on a cherché le parc.

Là on s’est démarqué des vrais touristes. Nous le château on s’en fichait un peu. On était surtout venu pour  pique-niquer dans la verdure. Normalement on aurait dû se poser dans les jardins, mais… les jardins sont gratuits sauf le mardi. Et devinez quel jour on était ?

Bref on a joué les radines. On veut bien payer pour un macaron Lenôtre, mais pas pour ses jardins. Du coup on s’est rabattu sur le parc qui lui est gratuit même le mardi.

versailles2On a essayé de se repérer sur le plan. Mais le plan est « inspiré de cartes de l’époque ». Inutile de dire qu’on n’a rien compris du tout. On a  donc demandé notre chemin à un Garde Républicain qui était affecté à la grille du château. Ils sont marrants à la Garde Républicaine, ils avaient envoyé le mec qui a un cheveu sur la langue. Il répétait à chaque touriste que c’était bien la 2-hours line, even with a ticket. Et le « th » anglais avec un cheveu sur la langue, c’est fantastique ! Il postillonnait dans tous les sens, il faisait les Grandes Eaux de Versailles à lui tout seul à chaque « with ».

Nous on n’a pas été vache, on lui a parlé français.

« – Le parc, vous voulez dire le truc gratuit ? »

Nous en chœur : « – Oui »

Et suivant ses indications, on a marché, marché, marché… jusqu’à ce qu’on arrive enfin. versailles9Là on vous donne le tuyau tout de suite : il faut aller à droite ! Il y a un super endroit avec des super tables de pique-nique. Mais comme  personne ne nous avait prévenues, on a pris tout droit. Au bout d’un moment on en avait marre de marcher et surtout on avait la dalle. Alors on s’est posé sur un banc et on a mangé notre salade de millet !

versailles3picnicEt on a repris notre balade. Grand Trianon… Petit Trianon… moutons. Y avait 3 « bergers » qui s’occupaient des moutons, et y avait un promeneur planté derrière la barrière :

« – Vous faîtes quoi des moutons ? Pourquoi il y a des moutons ? »

versailles10Il était quand même pas futé le touriste. Regarde la quantité d’herbe autour de toi, on va pas la manger nous-mêmes ! Et puis Trianon, moutons, Marie-Antoinette, tout ça… Mais en tous cas les moutons ils avaient l’air cool !

C’est là qu’en continuant notre chemin vers la sortie on a vu qu’il y avait une immense prairie avec des tables de pique-nique bien isolées les unes des autres. Mais nous notre pique-nique on l’avait déjà avalé. Donc on était à cours de vivres. Alors on a continué à marcher.

versailles7On a décidé d’aller prendre un dessert en ville. On a trouvé un bus et on est descendu un peu au hasard à l’arrêt « Place du Marché » en se disant qu’on devrait y trouver de quoi se restaurer. Et là on a été un peu déçu. En fait à part autour du château, presque tout était fermé. On a quand même trouvé de quoi grignoter et on est reparti en faisant un détour pour retrouver une copine, Versaillaise depuis peu. Elle nous a fait découvrir un endroit très sympa et beaucoup moins touristique : le Domaine de Madame Elisabeth.

versailles17versailles14Bref, notre escapade à Versailles était sûrement beaucoup moins intello que si on avait visité la Galerie des Glaces, mais nous au-moins on a bien rigolé !

Callie